Le SNUP rencontre « Buzz l’Eclair Lombard »…

Publié le 18 janvier 2021

… il est clair que c’est un lombard !

Un lombard, en bon vieux français, est une expression qui désigne un usurier, une personne qui prête à intérêt, un vrai banquier, mais le « Lombard » à la Caisse des Dépôts se soucie-t-il de ses employés ?

Certains d’entre vous auront peut-être l’idée de nous traiter de « toquards » mais le SNUP n’a pas pour habitude de vous raconter des « bobards », c’est cela la SNUP Attitude. Notre première résolution 2021 est de continuer à vous dire la vérité, c’est notre raison d’être, notre ADN et notre leitmotiv qui nous permet de rester droit dans nos bottes pendant cette crise sanitaire.

Et quelles sont les nouvelles à la Caisse des Dépôts en cette rentrée 2021 !

Le 15 janvier après-midi, « Buzz l’Eclair Lombard » réunissait les organisations syndicales représentatives de la Caisse des Dépôts en présentiel au 56 rue de Lille pour leur présenter ses objectifs 2021.

Belle initiative nous direz-vous, « Buzz l’Eclair Lombard » renoue avec le dialogue social, mais que faut-il en retenir ?

Souvenez-vous, le SNUP croit toujours au Père Noël et il pensait avoir été entendu… Une question nous titillait avant cette rencontre : allons-nous avoir un Directeur général plus à l’écoute de ses personnels en 2021 ?

 D’emblée, c’est bis repetita et nous avons droit au « blabla com » habituel : ce fut une bonne année 2020, vous êtes les meilleurs puis place à la présentation des objectifs 2021… Et, oui, il ne faut pas rêver, il faut être exemplaire et continuer à travailler un max au service de la nation, les citoyens nous attendent au tournant ou plutôt notre Directeur général doit conserver les faveurs du gardien de l’Elysée s’il veut renouveler son mandat !

Et nous les personnels, on a le droit à quoi ?

Les organisations syndicales ont remis au Directeur général la pétition qui dit non à la vente du chalet de Courchevel, plus de 1 700 personnes l’ont signée, une victoire en ces temps de confinement… Et notre « Lombard » persiste et signe : « conserver le chalet, ce n’est pas la meilleure réponse que l’on a à apporter aux collaborateurs ». Il nous indique « qu’il voit beaucoup de collègues qui lui parlent de Courchevel ».

Le SNUP lui fait remarquer qu’il a la chance de croiser beaucoup de monde en ce moment, ce qui est loin d’être notre cas ! Bref, on essaie de connaitre le nombre d’agents qui lui ont demandé de vendre ce chalet, et là, un blanc… Pour mieux rebondir, il indique : « je vois beaucoup d’agents lors de mes déplacements et mes réunions Teams ! ». Mais le SNUP n’arrive toujours pas à savoir combien ?

Bref, on a en face de nous un Directeur général qui n’est pas à l’écoute des instances représentatives du personnel : il décide sans même tenir compte de ce que nous lui disons. Vive le dialogue social à la Caisse des Dépôts !

Toutefois, il faut retenir que le Directeur général écoute les doléances de ses personnels lorsqu’il les rencontre. Un conseil : n’hésitez pas dorénavant à lui faire part de vos demandes, on verra bien s’il les traite de la même façon que Courchevel !

Puis le SNUP a interpellé le DG sur les moyens qu’il comptait mettre en œuvre pour récompenser les efforts de son personnel depuis le début de la crise sanitaire et compenser la perte de pouvoir d’achat des agents de droit public suite à la mise en place du référencement sur la protection sociale complémentaire.

Ne lui en déplaise, les agents travaillent à la Caisse des Dépôts depuis le 16 mars 2020, y compris depuis leur domicile, ils ne sont pas au chômage partiel. Mutisme du Directeur général sur ce point, c’est notre « gentil DRH » qui a pris la parole pour nous dire que vous n’aurez rien, excepté le complément d’intéressement de + 0,5%.
Pire, il affirme que les personnels de l’Etablissement public sont mieux traités qu’ailleurs, chacun appréciera !

Donc c’est la diète à la CDC en ces temps difficiles que nous connaissons : une Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) au rabais pour les salariés, une PFT à 1,5% pour les agents de droit public et encore pas pour tout le monde… et rien pour compenser les frais occasionnés par le travail des personnels depuis leur domicile, sans compter la hausse des tarifs pour se couvrir en santé au 1er janvier 2021 pour les publics. Qu’est-ce qu’il est gentil avec vous notre DRH !

Cerise sur le gâteau, « Buzz l’Eclair Lombard » nous annonce en séance qu’il pourrait mettre fin à la possibilité pour les agents d’avoir un compte bancaire Caisse des Dépôts. Il nous précise que certains comptes dépassent les 300 000 € voire le million et que c’est très couteux pour la maison… Mais rien sur la majorité des agents, y compris les retraités, titulaires de comptes normaux et qui ont, grâce à ce biais, un attachement fort à la maison.

Décidemment, le SNUP ne vit pas dans le même monde que notre DG ! « Buzz l’Eclair Lombard » est en train de tout casser : Courchevel, les sites parisiens avec le Tous Ensemble à Ivry sur Seine, l’agence bancaire des personnels, CDC Mutuelle, etc…. Encore deux ans de gouvernance à tirer, quelles seront les prochaines annonces ?

Eh oui, chers collègues, il faut se rendre à l’évidence, nous avons bien un banquier à la tête de la Caisse des Dépôts, un Eric Lombard qui compte ses sous et qui ne se préoccupe pas beaucoup de ses personnels qui font tant d’efforts pour que l’activité se maintienne dans des conditions de travail dégradées.

Voir cet article en version PDF

Les derniers articles parus

Mots-clés

Nos actions à travers nos articles

Faire une recherche