Opération Campus : Ivry soit qui mal y pense !

Publié le 9 mars 2022

Certains clament à tous vents qu’Ivry Campus est enterré, mais n’en déplaise à l’UNSA, c’est loin d’être le cas !
Cette opération est « seulement suspendue » selon l’expression d’Éric Lombard, lors du CUEP du 15 décembre 2021, lequel « veut se donner le temps de la réflexion jusqu’à la fin du 1er semestre 2022 ».

Certes l’option Montparnasse revient sur le devant de la scène, mais elle est loin d’être validée aujourd’hui.

Il en va de même pour le projet d’extension à Austerlitz avec le déménagement de BPCE annoncé, une opération qui va libérer des surfaces importantes entre les bâtiments A1 et A2.

Le SNUP en veut pour preuve les réunions des 9 et 24 février dernier par lesquelles Mr Jahan en charge des opérations immobilières de la CDC n’a cessé de nous expliquer combien sa situation était difficile.
« Sur Montparnasse nous ne sommes pas seuls à décider » car il s’agit d’une opération portée à 50% avec Altarea, et avec lequel nous devons donc négocier. En clair, il ne faut surtout pas leur dire qu’on est intéressé car ils vont faire monter les prix.

Le SNUP pense vraiment que la « négociation » va être difficile car négocier un projet immobilier sans paraître vraiment intéressé alors que l’on doit aboutir d’ici l’été est un exercice hautement aléatoire. Le directeur de l’immobilier ajoutant même « qu’il y a une incertitude sur la faisabilité du projet. »

Bonjour l’enthousiasme !

Quant à l’extension sur le site d’Austerlitz, alors là, attention les gars, « C’est JP Morgan qui pilote et l’immeuble BPCE est remis sur le marché à horizon 2025 ».

Là aussi, il va falloir la jouer finement, dans le genre… on n’est pas vraiment intéressémais un peu quand même, et le SNUP entrevoit une puissante négociation toute en finesse menée par notre directeur expert… dans le genre surréaliste.

CDC:  « J’ai vu un immeuble vide là, peut-être est-il à vendre ? »

JP MORGAN:  « Pourquoi, vous êtes intéressés ? »

CDC:  « Non, non, nous construisons à Ivry… mais si cet immeuble est à vendre, ça serait à quel prix ? »

JP MORGAN :  « Si, vous êtes intéressés, je vous le fais à 40 briques ? »

CDC:  « Non, nous ne sommes pas intéressés, pourquoi, dites-vous cela ? Mais si j’étais acheteur sans être intéressé… ? »

JP MORGAN:  « Je dis 40 briques, sinon rien si vous n’êtes pas intéressés. »

CDC:  « Vous me donnez l’immeuble si je ne suis pas intéressé par cet immeuble ? »

JP MORGAN:  « Non je ne vous le vends pas… puisque vous n’êtes pas intéressé. »

La « négociation » risque d’être ardue mais le SNUP peut rassurer JP MORGAN ET ALTAREA car le directeur de l’immobilier CDC n’a aucunement l’intention de conclure avec eux. Ce qu’il souhaite tout comme son patron Lombard c’est d’envoyer à Ivry toutes les activités parisiennes dont ils veulent se débarrasser.

Que dire de la mascarade du 24 février dernier durant laquelle l’on nous a soumis une liste de critères associés à une pondération pour nous permettre de bien choisir entre Ivry, Montparnasse et Austerlitz.

Bonjour la gueule des critères !

« Performance économique globale par m2/ collaborateur » forcément Ivry c’est moins cher, c’est plus performant.

« Faisabilité du projet » forcément Ivry c’est plus facile à faire car on est les seuls sur le projet.

« Sécurité incendie, sécurité des personnels » on nous explique que les Immeubles Grandes Hauteurs (comme à Montparnasse) c’est plus contraignant en matière de sécurité, et bien sur ce critère est pondéré à 30%.

En revanche, le critère « Résilience aux crues » se voit attribuer une pondération de 10%, comme par hasard, Ivry étant classée en zone à fort risque d’inondation.

Et puis, lorsque nous nous étonnons de ne pas voir un critère dédié aux bureaux dans lesquels les personnels vont travailler, la réponse de Mr Jahan est impeccable : « Ici, ça n’est pas un élément permettant de choisir un site plutôt qu’un autre car il y aura des bureaux sur chacun des trois sites ».
Et oui la configuration des bureaux, leur surface, leurs équipements n’intéressent pas les agents, par contre le fait qu’il y ait des salles multi activités, un auditorium, un espace fitness, un potager et des ruches est fondamental.

Bref, comme tu le constates, cher lecteur, l’abandon d’Ivry Campus n’est pas gagné !

Voir cet article en version PDF

Les derniers articles parus

Mots-clés

Nos actions à travers nos articles

Faire une recherche