Un dialogue social toujours aussi « pauvre »…

Publié le 2 juin 2021

A la Caisse des Dépôts, Buzz l’éclair « Lombard » ne pense qu’à son image.
Il préfère mettre en avant le Groupe plutôt que de récompenser le travail des personnels de l’Etablissement public. Avec l’appui de son « gentil » DRH, il méprise le dialogue social.
Vous en doutez ? Alors, pourquoi un article à la une de Liaisons sociales de mai 2021 s’intitule « à la Caisse des dépôts et consignations, le dialogue social fut bon… » ?
Triste réalité, Buzz l’éclair « Lombard » préfère « tchater » en direct avec les personnels plutôt que dialoguer avec les instances représentatives.

La Direction se donne une bonne image en organisant un maximum de réunions sur tous les sujets avec les organisations syndicales… Mais la majorité de ces réunions ne servent à rien car nos demandes sont rarement prises en compte. Le DG veut vous faire croire qu’il est à votre écoute, mais c’est tout le contraire qui se produit.
Un dialogue social ne se résume pas à charger l’agenda social de réunions TEAMS, encore faut-il que la Direction soit à l’écoute de nos demandes ? Et sur ce point, on touche le fond… Et que dire de Monsieur NEXT « Sichel » qui ne vient jamais à la rencontre des représentants du personnel, y compris lorsque le Directeur général ne siège pas au Comité Unique de l’Etablissement Public (CUEP).
Et pourtant, il parait que Monsieur NEXT « Sichel » est le numéro 2 de la Caisse des Dépôts ; aurait-il, lui aussi, un problème d’image ou faut-il en déduire que seule sa Banque des territoires compte à ses yeux ?
Et oui, le SNUP fait le constat que nos dirigeants ne sont plus à l’écoute des personnels dans cette belle maison Caisse des Dépôts, ils sont dans une bulle… pas spéculative mais plus du type « spéculoos » où les petits biscuits sont les bienvenus dans les réunions du COMEX du vendredi !

Dans ce contexte, des réunions de négociation ont démarré sur le nouvel accord cadre, on a même eu droit à un séminaire TEAMS sur une journée.

Mais, après cinq temps d’échanges et de réflexion sur le sujet, où en sommes nous ?
Au point mort… Et oui, la Direction nous noie de documents, certes de qualité, pour partager un diagnostic mais l’on ne négocie rien à ce stade. C’est décevant car l’attente des personnels est forte et nous n’avons pas de « biscuits » à leur donner.
Le SNUP a fait son propre diagnostic et il est temps de commencer la négociation… Mais notre « gentil » DRH continue à nous convier à des réunions de partage de diagnostics jusqu’à l’été : pour quelle raison ?
A priori, notre « gentil » DRH gagne du temps en attendant les consignes de notre « gentille » Commission de surveillance, celle qui a cautionné un gain de productivité de plus de vingt millions d’euros en 2021 sur la masse salariale.
Le SNUP a le sentiment que la Direction œuvre sournoisement pour ne rien nous donner, « l’innovation » semble passer par une nouvelle méthode de déni du dialogue social à la Caisse des Dépôts. En cette période de crise sanitaire, la DRH a l’art de « noyer le poisson », qu’on se le dise !

En résumé, nos dirigeants n’ont qu’un seul et unique objectif en 2021 : appauvrir le dialogue social !

… Et l’on n’a rien à se mettre sous la dent !

Vente du chalet de Courchevel

Nous sommes dans une impasse… La Direction est loin du compte. L’offre proposée à ce stade ne permettra pas au COSOG d’assurer la même prestation.
Et dire que Buzz l’éclair « Lombard » vous a « tchaté » qu’il voulait faire partir 50% d’agents en plus…
Nous croyez-vous maintenant quand on vous dit que l’on a du mal à faire confiance à cette Direction ?

Accord d’intéressement 2021-2023

L’accord doit être conclu d’ici la fin juin et la Direction refuse une dernière hausse de 0,25% à la demande de toutes les organisations syndicales.
0,25%, cela équivaut à tout juste 1 M€.
Pour rappel, la Caisse des Dépôts va économiser 2,7 M€ par an sur la gestion des comptes bancaires des agents et elle a fait 12 M€ d’économies en 2020, sans parler du reste…
Pensez-vous que cette demande syndicale est surréaliste ?

Droit à la déconnexion

La Direction reprend les échanges début juin mais elle refuse toujours de prendre des mesures coercitives. Pour rappel, la Direction refuse le badgeage en TOD et elle nous informe que 15% des agents se connectent le week-end.
Pensez-vous que c’est suffisant pour protéger les agents et faire en sorte que chacun puisse avoir droit à un bon équilibre vie privée/ vie professionnelle ?

Aménagement du temps de travail

La Direction a toujours dans l’idée d’augmenter de 15 minutes la pause méridienne et de reprendre les 15 minutes allouées pour badger depuis son poste de travail.
Etes-vous d’accord avec le principe d’augmenter la durée quotidienne de présence sur site de 30 minutes par jour ?

Télétravail

Tout va très bien Madame la Marquise…
Pour certains agents, c’est du télétravail sauf les lundi et vendredi… Super quand on télétravaille depuis un autre lieu que sa résidence principale.
A la DPS, dans ce beau service du CPF où il fait bon vivre, des chefs de service n’hésitent pas à instaurer des plages fixes, au mépris des accords existants…
Mais que fait notre « gentil » DRH ?
Et toujours rien pour compenser les frais des agents depuis leur domicile…
Etes-vous content de la mise en œuvre de ce nouvel accord sur le télétravail ?

Reprise d’activité sur site

Il faut se préparer au grand retour…

Pensez-vous que la Direction sera bienveillante avec tous les agents de l’Etablissement public ?

Le SNUP vous aura prévenu, les temps s’annoncent difficiles à la Caisse des Dépôts.
Quand allons nous, Ensemble, dire STOP à cette Direction ?

Voir cet article en version PDF

Les derniers articles parus

Mots-clés

Nos actions à travers nos articles

Faire une recherche