Une rentrée « malveillante » à la CDC ? Episode 1

Publié le 1 septembre 2020

« Malveillante » la Caisse des Dépôts en cette rentrée 2020… Le SNUP se demande où est passée la bienveillance de notre « gentil » DRH ?
Tous nos dirigeants étaient en vacances fin août, il n’y avait donc personne pour répondre aux représentants du CSSCT sur les interrogations des agents sur la reprise d’activité sur site à la CDC.

On comprend mieux pourquoi l’accord sur les congés d’été 2020 signé par nos amis de l’UNSA et de la CFDT ne s’applique pas sur certains points, cela enlève une contrainte aux membres du COMEX mais pas aux agents qui se sont vu imposer de poser un jour de congé le 14 août, chacun appréciera !
Et nos dirigeants ne sont pas revenus de leurs vacances plus bienveillants. Ils préfèrent désormais appliquer strictement les mesures gouvernementales et rien de plus… alors que depuis le début de la crise sanitaire, ils faisaient mieux !
Pour rappel, le déconfinement a eu lieu le 20 mai et non le 11.

Mais où est donc passée l’audace de la Caisse des Dépôts ?

Dans certaines directions de « la maison », c’est tous les agents qui sont appelés à se rendre sur site au 1er septembre. Dans d’autres, le rythme sera d’une semaine sur deux en présentiel… dans le même temps, la DRH maintient toutes ses réunions en Skype avec les représentants du personnel alors que des séminaires de plus de 80 personnes sont organisés dans le réseau mi-septembre et début octobre…
Fini les réunions en présentiel avec les organisations syndicales, est-ce cela un bon dialogue social ?
Le SNUP ne le croit pas mais cela n’arrangerait-il pas la Direction ?

Vous pouvez compter sur le SNUP pour être vigilant sur ce Plan de Reprise d’Activité lors du CSSCT du 11 septembre.

Un accord Qualité de Vie au Travail et un avenant sur le Télétravail ont été signés par nos camarades de la CFDT, l’UNSA et la CFE-CGC à la rentrée. La Direction veut vous faire croire qu’il s’agit d’une belle avancée sociale en lançant une communication hors du commun sur le sujet… Elle n’attendait que cela depuis fin 2019.
Le SNUP l’a déjà écrit, ce sont des mauvais accords qui permettent à l’employeur de durcir les conditions de travail et de réduire la masse salariale.
Et oui, travailler depuis votre domicile pour le compte de la Caisse des dépôts va vous coûter de l’argent, est-ce normal ?
Le SNUP ne le pense pas…
Mais votre « gentil » DRH affirme que déjeuner à votre domicile vous revient moins cher et que le télétravail n’engendre aucun frais : les « petits » salaires apprécieront !
Pire, il enlève la seule subvention obtenue dans l’avenant précédent, à savoir la participation aux frais de connexion internet, ceux qui la perçoivent apprécieront également !
Pensez-vous qu’une organisation syndicale doit accepter la régression des droits quand l’activité n’est pas en péril au sein d’une entreprise ?
Le SNUP ne le pense pas. Fut un temps, c’était aussi le leitmotiv de la CFDT. Mais aujourd’hui, ces valeurs sont révolues, ce doit être cela « le réformisme constructif et exigeant », comme ils le disent !
Maintenant, nous entrons dans un monde nouveau, eh oui « Ensemble on va plus loin ». C’est le collectif de travail qui prime mais on voudrait vous faire croire que vous aurez votre mot à dire… Détrompez-vous, c’est la Direction qui décidera pour vous !
Le SNUP aurait préféré un collectif syndical pour faire front aux menaces qui pèsent sur vos acquis mais certaines organisations syndicales ont choisi de « dealer » avec la Direction, quelle honte !
♪♫ Dis-moi, où est la CFDT ?
Où t’es ? CFDT où t’es ?
Quoi, qu’on y croit ou pas il y aura bien un jour où on n’y croira plus Un jour où l’autre… Le SNUP y croit… ♫♪

Voir cet article en version PDF

Les derniers articles parus

Mots-clés

Nos actions à travers nos articles

Faire une recherche